LE CHATEAU DU XXè siècle

1901 -  Marcel Compaignon de Marchéville achète le Château

Commencent alors 14 années de travaux de restauration et d'aménagement du château pour en faire une demeure familiale agréable et confortable.

 

S'appuyant sur le savoir faire des architectes Charles Génuys et Pierre Chauvallon, et les entreprises locales, Marcel Compaignon de Marchéville ne pourra surveiller son chantier que pendant quatre ans car il décédera en 1904.

 

Echaffaudages le long du logis
Echaffaudages le long du logis

Louis Compaignon de Marchéville, son fils,  reprend le flambeau.

Si le gros oeuvre est en relativement bon état, les toitures, les planchers, les fenêtres, toutes les huisseries sont à faire.

Il faut en outre installer le confort moderne : salles de bains, chauffage central, téléphone.

Et puis il faut décorer et meubler et pour ce faire Louis Compaignon de Marchéville s'appuie sur le Dictionnaire Raisonné du Mobilier Français de Viollet-le-Duc.

Le salon
Le salon
La Chambre d'Honneur
La Chambre d'Honneur
La Noce de Macé et Gombault
La Noce de Macé et Gombault

Mais c'est également une multitude de détails.

Le Château devient une véritable ruche, la vie y est agréable, le jardin potager nourrit la famille et les familles qui vivent sur le domaine.

Août 1914 tout s'arrête avec la déclaration de la première  guerre mondiale.

Plafond peint du XVIè
Plafond peint du XVIè

 Après la guerre la vie reprend et le travail d'aménagement recommence.

Les générations se suivent avec le même souci d'entretenir et d'offrir la possibilité à un maximum de personnes de découvrir cette demeure pleine de charmes, cachée dans les bois de Sologne à quelques kilomètres des grands châteaux du Val de Loire et du Val de Cher.